200stran.com
Image default
Vegan / Bio

Passez au cru sans moyens financiers

1 février 2017

J’ai déjà fait une vidéo sur le sujet (disponible ici) que je vous invite à voir si vous vous posez cette question.

Toutefois pour appuyer mes propos et avoir un autre témoignage/une autre vision de la transition, voici le témoignage, certes ancien maintenant puisque datant de quelques années mais qui pourra toujours encourager de nouveaux venus à une alimentation davantage végétalienne et crue, ne sachant peut-être pas encore comment faire.

Il s’agit de la réponse d’un de nos lecteurs au commentaire d’un autre lecteur, ne sachant comment manger vivant, végétalien et cru tout en ayant peu de moyens (Colette lui ayant également répondu auparavant) :

Je confirme ce que dit Colette. Je suis comme « sab », quelqu’un qui est arrivé à l’alimentation vivante depuis peu.

Au début je voulais absolument faire des préparations assez compliquées, j’avais sinon un sentiment de culpabilité en ayant l’impression de ne « pas trop me casser la tête », (je suis homme au foyer et cuisine donc pour mon épouse…)

Et puis à l’usage je suis revenu à la simplicité. Et pour cela les appareillages très chers ne sont pas du tout indispensables. Même si on passe à côté de certaines choses en n’étant pas super-équipés, l’essentiel c’est de manger des aliments sains et vivants.

Quant à l’aspect financier, quand je fais mon marché (bio, bien sûr), avec 10€ j’ai une quantité incroyable de légumes (racines, verdure etc…) Les fruits sont un peu plus chers bien sûr, mais globalement, et sans le chercher du tout, nous avons réduit le budget nourriture. D’autant qu’après quelques mois, l’organisme s’adapte et nous avons besoin de moindres quantités pour être rassasiés.

Quant à l’énergie, nous avons bien des fois constaté qu’avec une assiette de crudités le midi, nous pouvions allègrement faire notre randonnée pédestre de vingt kilomètres sans avoir de « petit creux » (alors qu’avant en mangeant viande, légumes cuits etc… nous avions souvent la fringale dans ces cas-là).

Idem pour le matin, un thé Roybos (déthéiné) et des fruits nous suffisent pour la matinée. Là aussi finies les fringales vers 11h00…

Nous ne mangeons plus de viande ni aucun sous produit animal depuis un an et demi, (et cela compte aussi dans ce que je disais sur l’aspect financier…) et nous ne nous sommes jamais si bien portés. Les débuts furent assez laborieux (détoxication) avec des passages difficiles, mais cela vaut le coup. Je souffrais de rhizarthrose depuis des années et bien c’est fini ! Bref, bilan très positif.

Cordialement, Michel

N’hésitez pas, vous aussi, à partager avec nous, votre expérience avec l’alimentation vivante ! Elle pourrait être utile et encourageante pour d’autres.

A lire aussi

Pizza crue au pesto d’épinards et champignons marinés

Irene

Soupe d’été au concombre (vidéo)

Irene

Faut-il manger plus d’algues ?

Irene

Soupe crémeuse crue de brocoli

Irene

Petit-déjeuner de champion gourmand : Avoine, purée d’amandes et chocolat cru

Irene

Glaces Magnum au caramel salé (vegan et cru)

Irene