Image default
Entreprise

Traiteur : quel est le matériel nécessaire pour se lancer dans cette activité ?

Notez cet article

Vous souhaitez exploiter vos talents de cuisinier pour devenir traiteur ? Maximisez les chances de succès de votre projet en anticipant les démarches à accomplir et en passant en revue le matériel dont vous aurez besoin.

Les dessous du métier de traiteur

Un traiteur est en charge de la préparation des plats à emporter et à consommer chez soi. Sa profession recouvre deux aspects. On distingue en effet deux types d’activité dans ce secteur. Il y a d’un côté les traiteurs dans l’événementiel qui proposent un pack complet de prestation comprenant la décoration, l’animation, le service et naturellement l’offre culinaire. Et d’un autre côté les traiteurs de quartier qui sont pluridisciplinaires. Ils vendent des plats cuisinés dans un lieu fixe, mais peuvent aussi prendre en charge des prestations sur mesure pour le compte de particuliers notamment lors de mariages ou de baptêmes, tout en livrant à domicile. Avant de se lancer, il convient donc de bien définir le secteur d’activité dans lequel vous souhaitez exercer.

Pour devenir traiteur professionnel, il faut tenir compte d’un certain nombre de normes, comme pour l’ensemble des métiers de la bouche. En tant qu’artisan, un traiteur doit être titulaire d’un certificat d’aptitude professionnel (CAP), d’un brevet d’études professionnelles (BEP) ou d’une qualification homologuée de même niveau ou de niveau supérieur attribuée après l’exercice de son activité. Sans ces diplômes, il doit justifier d’une expérience professionnelle de trois ans en tant que salarié ou indépendant, selon les dispositions de la loi 96-603 du 5 juillet 1996. Pour le financement, il peut notamment compter sur les aides à la création d’entreprise et les prêts bancaires.

Les équipements à acquérir pour devenir traiteur

Le matériel pour traiteur comprend des ustensiles adaptés à chaque préparation. Pour les produits de boulangerie, il a notamment besoin de fouets, emporte-pièces et de couteaux-éminceurs. Et pour les pâtisseries, moules, cadres, douilles, poches, filets de cuisson, bannetons, brosses à farine et tapis de cuisson doivent figurer dans son attirail. Les toasts et autres canapés nécessitent des présentoirs, et pour le transport, il faut investir dans des récipients isothermes.

Des outils tendance font une entrée remarquée parmi les matériaux pour traiteurs, entre autres la dresseuse-pocheuses permet de gagner beaucoup de temps et de la régularité pour le pochage des coques des pâtes à choux, meringues et feuilles de biscuits. La fonceuse est utile pour la fabrication des quiches et des tartelettes, tandis que la mandoline nouvelle version permet de couper très facilement tous les légumes, même les plus délicats.

Related posts

Equipement froid, quels sont les incontournables ?

Claude

D’où vient le phénomène des verrines ?

Claude

Maintenance et nettoyage du bâtiment en Suisse romande

Michel Cordy

Leave a Comment