Image default
Maison / Bricolage / Déco

Comment réparer une véranda dans le 91?

La véranda est une pièce supplémentaire de la maison, sa particularité est qu’elle permet de profiter à la fois de l’extérieur et de l’intérieur. La véranda est cette partie de la maison qui donne un meilleur accès au soleil grâce aux parois de ses murs qui sont généralement en verre. La véranda peut servir à de multiples usages comme un jardin d’hiver, une pièce à vivre, une salle à manger, etc. Pourtant au fil des années, il arrive que la maison subisse les dégâts provoqués par les intempéries (pluie, soleil, grêle, gel, neige) et cette pièce est la première à être victime de l’usure du temps. L’entretien et la réparation de véranda s’avère donc une autre tâche à faire.

Le premier élément à être endommagé est généralement la toiture de la véranda, car c’est la plus exposée. De plus celle-ci doit assurer une isolation thermique ainsi qu’une isolation phonique. Le problème le plus récurent d’une toiture est assurément l’étanchéité. Certes des fuites ici et là posent un souci, mais rien de définitif — du moins rien qui ne devrait nécessiter l’intervention d’un professionnel. Pour des cas tels que les moisissures, micro-fuites et infiltrations, un bon entretien, une réparation de véranda de manière régulière devrait faire l’affaire.

Menus travaux

Pour éviter d’en arriver à la réparation de véranda de manière complète, il suffit de savoir entretenir cet espace de manière régulière. La première règle est avant tout un nettoyage ponctuel : un détail anodin, mais qui peut faire toute la différence si on sait s’y prendre sur le long terme.

En premier lieu il faudra d’abord nettoyer le chéneau. Pour rappel le chéneau est le conduit qui recueille la pluie tombée sur le toit pour l’acheminer vers les gouttières. Si ce conduit se retrouve obstrué, il ne pourra plus remplir sa fonction et l’eau devra y stagner pour finir par s’échapper un peu partout entraînant des fuites au bout de la toiture. Pire encore si les déchets tels que les feuilles mortes et mousses qui s’y sont accumulés pourrissent, ce processus pourrait atteindre les joints d’étanchéité à cause de l’humidité. Avec un entretien bien régulier, il est tout à fait possible d’éviter ce genre d’extrémité lors de la réparation de véranda.

Par contre si le problème est arrivé jusqu’aux jointures d’étanchéité il faut les remplacer  le plus tôt possible. Ce genre d’opération pourrait être faisable pour les habitués du bricolage ; toutefois il est quand même conseillé de faire appel à un professionnel. Le choix du remplacement des joints est parfois difficile, car il dépend essentiellement de l’aménagement de la véranda par rapport à la maison. Il n’est pas rare dans ce genre de situation que les propriétaires décident de remplacer par un joint en silicone. Accessoirement, il est possible d’opter pour une solution plus personnalisée. Au lieu d’adopter le joint en silicone pourquoi ne pas commander un solin fait en zinc ou en aluminium fabriqué sur-mesure par des artisans ? Une solution en peu plus coûteuse, mais qui réglerait définitivement les problèmes de fuites. Veillez toutefois à vérifier si cette solution est applicable à votre véranda.

Une remise à neuf

Pour les cas où les dégâts causés à la véranda soient vraiment graves par exemple des parois de la toiture se sont brisées. Il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour réparer les dommages puisque ce sont d’assez gros travaux qui s’imposent dans la mesure où il faudra remplacer la totalité de la toiture. On ne remplace pas seulement la partie endommagée afin de garder l’équilibre ambiant de la véranda. Pour rappel c’est la paroi de la toiture qui s’occupe de réguler la température : c’est grâce à la vitre que la chaleur et les rayons du soleil peuvent passer et être filtrés pour qu’il règne une température optimale dans la véranda – quelle que soit la saison. Le problème est qu’il faut que toutes les parois soient identiques afin que la répartition de la chaleur soit égale dans toute la véranda. Voilà pourquoi il faut remplacer toutes les parois lorsque l’une d’elles se casse. Il en va de même pour les parois de verre qui ornent les murs.

Dans ce cas, pourquoi ne pas choisir la remise à neuf ? Tant qu’à changer, autant le faire jusqu’au bout. Mieux, c’est l’occasion de mettre au goût du jour votre véranda. Le plus gros avantage de cette réparation de véranda est le large choix des matériaux. Grâce aux révolutions technologiques actuelles, il existe des matériaux qui n’étaient pas capables d’une telle performance il y a quelques années encore.

Les matériaux pour une véranda

En matière de vitrage, deux matériaux sortent du lot en raison de leur popularité. Il s’agit du verre et du polycarbonate. Important à savoir lors de vos travaux de réparation de véranda.

Le verre, en premier, est classique et bien connu pour les vérandas. Il est pourtant quelque peu lourd donc il faudra choisir l’ossature en conséquence. En choisissant cette alternative, il faut penser à un matériau solide pour le soutenir par exemple l’aluminium ou le bois. Il existe plusieurs sortes de verre pour un meilleur confort. Il y a le verre autonettoyant qui n’empêche pas le nettoyage, mais qui en diminue la fréquence. Puis il y a aussi le verre à contrôle solaire qui filtre mieux les rayons du soleil, idéal pour ne pas mourir de chaud en été. Le double vitrage est le plus utilisé pour les vérandas, car il assure une bonne isolation et parfois même un bon système d’aération. Le véritable atout du verre est sa capacité à laisser passer beaucoup de lumière, ce qui n’est pas toujours bien dans des pays ensoleillé en permanence.

Le polycarbonate est quant à lui plus moderne. Sa structure est idéale autant pour le vitrage que pour les parois de la toiture d’une véranda. Le polycarbonate est un excellent isolant que ce soit pour la chaleur ou les bruits. D’ailleurs il est possible d’y ajouter un film solaire pour obtenir une température optimale en toute saison. Le seul hic serrait peut-être qu’il ne laisse pas beaucoup de lumière entrer surtout lorsque le temps est couvert. Il existe de type de polycarbonate : ondulé et alvéolaire. Le premier se démarque par une bonne esthétique qui convient mieux au vitrage. Tandis que le polycarbonate alvéolaire sied mieux à la toiture grâce à sa robustesse – même si les chocs violents en viennent à bout facilement. Ces mêmes chocs qui peuvent entraîner des dégâts et par conséquent des réparations. Des professionnels en réparation de véranda sont disponibles tels que Baie et Véranda de France dans le 91.

Related posts

Fenêtres à croisillons : un classique à l’allure moderne

Christophe

Pourquoi et comment installer un puits canadien dans sa maison ?

administrateur

Zoom sur les différents types de chaudière

Tamby

Leave a Comment