Image default
Maison / Bricolage / Déco

Fenêtres à croisillons : un classique à l’allure moderne

Fenêtres à croisillons : un classique à l’allure moderne
Notez cet article

Les fenêtres à croisillons datent d’une époque révolue, mais jouissent encore d’une immense popularité. Parce qu’inévitablement un sentiment d’intimité s’installe avec une fenêtre à petits bois. Ils donnent à un bâtiment un aspect classique et perpétuent une longue tradition. Autrefois plutôt une forme de construction, qui était due aux possibilités techniques limitées, elles sont aujourd’hui une forme de construction populaire, afin de donner un charme particulier à sa propre maison.

Arrière-plan historique des fenêtres à croisillons

Le contexte historique de la fabrication de ces fenêtres est clair : elles datent d’une époque où il n’était pas encore possible de fabriquer des vitres de grand format. Comme l’explique le site Casadomia, les menuisiers ont fait de la nécessité une vertu et ont assemblé des vitrages de grand format à partir de plusieurs petites vitres. Des barreaux servaient de connexions. De cette façon, de grandes surfaces peuvent également être vitrées.

Design moderne des fenêtres à meneaux

L’époque des vitres aux dimensions techniquement limitées est révolue depuis longtemps. Aujourd’hui, les grandes vitres ont depuis longtemps cessé d’être un problème. Les vraies fenêtres à meneaux sont en effet devenues très rares. Aujourd’hui, il existe trois formes de barreaux de fenêtres :

  • Fenêtres à meneaux classiques : comme autrefois, elles combinent de nombreuses petites surfaces de fenêtres qui sont reliées entre elles par un treillis de barreaux, qui forment un cadre des petites surfaces vitrées. Il incorpore le vitrage thermique de plusieurs vitres et doit également répondre lui-même à des normes de d’isolation thermique élevée.
  • Fenêtre avec petits bois collés : avec ce type de fenêtre, le cadre est constituée d’une grande vitre et les petits bois y sont collés pour obtenir l’aspect souhaité.
  • Fenêtres avec petits bois intégrés : les petits bois sont insérés dans l’espace entre les vitrages. De cette façon, un aspect de croisillons apparaît, mais la surface de la fenêtre reste lisse. La fenêtre est facile à nettoyer malgré les barreaux. Cependant, le subterfuge est également très visible et il ne s’agit pas d’une véritable fenêtre à barreaux.

Exigences élevées en matière de performance thermique

Les mêmes exigences élevées en matière d’isolation thermique s’appliquent aux fenêtres à meneaux qu’à toutes les autres fenêtres modernes. Dans les fenêtres à meneaux classiques, chaque segment de fenêtre est pratiquement une petite fenêtre à vitrage isolant thermique. Ainsi, les fenêtres de ce type ont une plus grande proportion de cadres, qui doivent répondre à des besoins énergétiques élevés.

Pour l’isolation thermique, l’utilisation d’une vitre continue, sur laquelle les barreaux sont simplement collés, est donc un avantage. Ainsi, les petits bois n’ont aucun effet sur le coefficient de transmission thermique (valeur U) de la fenêtre. Au contraire, le vitrage peut être conçu comme un vitrage d’isolation thermique de haute qualité et répondre ainsi aux normes énergétiques élevées d’un nouveau bâtiment économe en énergie.

Related posts

Familles nombreuses ou recomposées, osez demander de l’aide pour faciliter votre quotidien

Claude

L’essentiel à connaître sur les vérandas

Laurent

Comment réparer une véranda dans le 91?

Laurent

Leave a Comment