200stran.com
Image default
Maison / Bricolage / Déco

Poêle à granulés : quelles aides pour investir ?

Vous êtes en plein dans les plans de votre future maison et vous interrogez sur le chauffage que vous allez y mettre. Finalement, votre choix s’est porté sur le poêle à granulés. Une solution économique sur le long terme et qui vous permettra de bénéficier d’aides financières. On fait le point.

​Le poêle à granulés, un chauffage économe

En plus d’être esthétiques, les poêles à granulés représentent un système de chauffage économique. Ils permettent de réduire le coût annuel du chauffage électrique d’au moins 60 %. Il faut savoir que le coût d’un kWh produit via un chauffage électrique est 2,5 à 3 fois plus élevé qu’avec un poêle à pellets. De même, si vous aviez jusqu’à présent une chaudière au fioul, vous réaliserez des économies en la remplaçant. Autre avantage, les granulés de bois, aussi appelés pellets, ont un pouvoir calorifique et écologique important, leurs émissions de CO2 étant réduites.

​Les principales aides financières pour investir dans un chauffage de ce type

Si vous décidez d’investir dans un poêle à granulés France, sachez qu’il existe des aides financières pour vous accompagner dans votre démarche. La Prime Énergie, tout d’abord. Il s’agit d’une aide relative aux Certificats d’Économies d’Énergies (CEE) et dont le but est de valoriser les travaux d’énergies faits chez les particuliers. Tout le monde peut en bénéficier, quels que soient les revenus. La seule chose à savoir est que son montant variera en fonction des salaires et de la zone géographique du logement, mais aussi selon le type d’appareil qu’un foyer souhaitera installer. L’aide CEE est de 880 euros pour les ménages aux revenus très modestes et modestes et de 500 euros pour les autres.

​MAPRIMERÉNOV’ : UNE SUBVENTION POUVANT ATTEINDRE 2 500 EUROS

Autre subvention, cette fois-ci proposée par l’Agence Nationale de l’Habitat (l’Anah), MaPrimeRénov’. Son montant dépendra de l’équipement installé et de la catégorie de revenus. Pour un poêle à pellets, le montant de la subvention s’élèvera à :

  • 1 000 euros pour les ménages aux revenus intermédiaires.
  • 2 000 euros pour les foyers aux salaires modestes.
  • 2 500 euros pour ceux aux revenus très modestes.

À noter que les ménages à hauts revenus ne pourront bénéficier de cette aide. Pour obtenir MaPrimeRénov’, vous devrez signer un devis de travaux chez un artisan RGE puis vous rendre sur le site de la subvention pour vous y inscrire. Une fois votre système de chauffage installé, il ne vous restera plus qu’à envoyer votre facture et vous recevrez ensuite votre prime. Sachez aussi qu’elle est cumulable avec la prime énergie.

​Comment savoir si je suis éligible à ces aides ?

Pour être éligible à ces aides, il vous faudra tout d’abord faire appel à un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Il devra aussi être certifié Qualibois, ce qui vous assurera de ses compétences et de son professionnalisme. Les autres critères pour bénéficier des aides sont les suivants et concernent le poêle en lui-même. Il devra avoir un rendement énergétique supérieur à 70 % et avoir des émissions de monoxyde de carbone inférieures à 300 mg/Nm3. Enfin, ses émissions de particules ne devront pas dépasser 30 mg/Nm3.

A lire aussi

Comment choisir sa scie sauteuse ?

Tamby

Les étapes d’un ravalement de façade réussi

Tamby

Procéder au déblocage d’un rideau métallique

Tamby

Le barillet d’une serrure

Laurent

En quoi dépend le prix d’une pose d’alarme ?

Tamby

Pourquoi et comment installer un puits canadien dans sa maison ?

administrateur