Image default
Auto / Moto / Mécanique

Masquer votre plaque d’immatriculation : quels sont les risques ?

Notez cet article

Des petits malins ont une manière bien à eux d’échapper aux contrôles pour éviter les amendes et les retraits de points. En effet, il existe une méthode « malhonnête » pour échapper aux contrôles tout simplement en masquant ces plaques d’immatriculation. Mais sachez que les autorités à l’œil assez vif et sait facilement repérer ce genre de fraudes. Il est donc très probable que vous finissiez par regretter votre acte si par malheur vous avez la malencontreuse idée de masquer votre plaque.

L’utilisation des plaques réfléchissantes

Ce type de plaque d’immatriculation peut être acheté sur internet même si le fait de les utiliser est formellement interdit par la loi. C’est l’une des méthodes les plus utilisées par les fraudeurs. Étant donné que ces plaques sont réfléchissantes l’immatriculation devient blanche sur les radars. Elles sont surtout prisées par ceux qui veulent échapper aux PV tout en conservant leurs points au permis. Bien que cette petite combine fonctionne, on vous conseille vivement de l’éviter.

Masquer votre plaque d’immatriculationEn effet, ceux qui sont chargés de vérifier ces clichés au CNT de Rennes sont loin d’être dupes, et être sous le nez d’une photo d’immatriculation blanche ne pourra qu’aiguiser leur curiosité. Avec un simple traitement manuel, votre petite supercherie se fera très rapidement attrapée. Il est donc très probable que vous vous fassiez interpeller par les forces de l’ordre, et croyez-nous, vous auriez à subir de très lourdes sanctions.

L’amende que vous devrez payer peut atteindre jusqu’à 1 500 euros (5è classe), votre dispositif risque également d’être saisie voir même votre véhicule, votre permis pourra aussi être suspendu pour une durée de trois, et bien évidemment vous auriez des points en moins à votre permis. (6 points)

Les plaques d’immatriculation bricolées ou même inexistantes

Certains pensent aussi à masquer une partie des composants de leur plaque d’immatriculation ou à les modifier afin d’éviter la verbalisation : un 8 que l’on change en 3 ou un E que l’on transforme en F, etc.

Masquer votre plaque d’immatriculationCe n’est pas aussi une idée très réfléchie, car avec cette technique vous êtes tout simplement en train de vous fabriquer une fausse plaque. Ça revient à cacher une partie de votre plaque avec un autocollant. Ceux qui utilisent ce genre de dispositif risquent une condamnation pour falsification de son immatriculation ou 3 750 euros d’amendes, et il est même très probable d’écoper de 5 ans de prison, d’avoir une suspension du permis de 3 ans, et la confiscation du véhicule en plus des 6 points en moins sur le permis.

Ceux qui roulent sans utiliser de plaques ou déclarent un faux numéro, un faux nom et un faux domicile sont également susceptibles de subir des sanctions du même type.

L’utilisation de plaques d’immatriculation sales

Et oui, les plaques d’immatriculation sales et poussiéreuses peuvent aussi vous coûter des sanctions, car il est très probable que la poussière cache le numéro d’immatriculation et rendent ainsi la plaque illisible. Pour cela, vous risquez un PV de plus de 90 euros.

Pour vous assurer de posséder une plaque d’immatriculation de qualité et parfaitement homologuée, allez faire un tour sur la boutique de Cmaplaque , qui vous propose une plaque en plexiglass qui répond parfaitement aux normes.

Related posts

Les différents types de benne et leurs utilisations

Tamby

Réservation d’un taxi-moto à Paris : les étapes

Tamby

Leave a Comment